France

Orange : 66 000 clients privés de mobile 2G à partir du 15 novembre

Par

le

A partir du 15 novembre, une mise à jour du réseau 2G chez Orange va empêcher plusieurs anciens téléphones Samsung d’envoyer des SMS et de passer des appels.

Orange a annoncé qu’à partir du mercredi 15 novembre, sept modèles anciens de téléphones mobiles Samsung ne fonctionneront plus avec l’opérateur. C’est la conséquence d’une importante mise à jour du réseau 2G de l’opérateur. Cette annonce concerne quelque 66 000 clients français.

Cette annonce n’est pas une surprise. Dès la fin du mois d’août, Orange a communiqué auprès des clients utilisant ces mobiles. D’ailleurs, l’opérateur propose même à ses clients un bon de 30 euros pour l’achat d’un nouveau mobile en boutique.

Pour autant, si une date a été fixée, il n’y a pas encore urgence selon l’UFC Que Choisir. « Si l’opérateur a communiqué sur la date du 15 novembre, dans la pratique, les premiers clients concernés ne devraient être impactés qu’à partir du 20 novembre », rapporte l’association de consommateurs. « Pour les autres, le basculement se fera au moment de la généralisation de l’opération à l’ensemble du réseau, c’est-à-dire au mois de janvier 2018. »

Passé cette date, plus aucun des clients Orange possédant l’un des sept modèles concernés ne pourra ni passer un appel, ni en recevoir. Il en va de même pour les SMS. Les sept modèles de la marque sud-coréenne concernés sont les suivants : le Samsung GT-E1050, le Samsung GT-E1081, le Samsung GT-E1080, le Samsung GT-E1085, le Samsung GT-E1086, le Samsung GT-E1170 et le Samsung GT-E1150.

Les utilisateurs qui désirent malgré tout conserver leur téléphone pourront toujours se diriger vers un autre opérateur.

Bien que cela peut paraître surprenant pour certains, sachez que le taux de pénétration du smartphone en France n’est pas aussi élevé qu’on pourrait le penser. En effet, une étude de l’Arcep publiée fin 2016 révèle que 65% de la population française est équipée d’un smartphone. Bien évidemment, les personnes âgées sont les personnes ayant le moins adopté ce type d’appareils. Seulement 15% des plus de 70 ans possèderaient un smartphone.

Articles recommandés