Facebook

Une nouvelle fonctionnalité de sécurité Facebook demande aux utilisateurs d’envoyer un selfie

Par

le

Une nouvelle fonctionnalité de sécurité Facebook demande aux utilisateurs de télécharger un selfie pour vérifier l’identité lorsque la plateforme détecte une activité suspecte.

Il semblerait que davantage de systèmes d’authentification s’appuient maintenant sur la reconnaissance faciale au lieu des méthodes traditionnelles. Wired rapporte que la dernière entreprise à avoir fait confiance à la technique est Facebook, qui a commencé à demander à certains utilisateurs de confirmer qu’ils ne sont pas des robots en envoyant des photos de leurs visages.

Une capture d’écran de ce nouveau type de captcha est apparue sur Twitter et a maintenant été confirmée par Facebook. La fonction demande aux utilisateurs de télécharger une photo qui montre clairement leur visage. Le réseau social dit une fois que l’image est vérifiée, celle-ci sera définitivement supprimée de ses serveurs.

Wired écrit que tout le processus est automatisé et compare la photo téléchargée aux autres sur un profil pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un doublon. Pendant la vérification de l’image, les utilisateurs peuvent être exclus de leurs comptes par mesure de sécurité.

Facebook a déclaré que le captcha devait «nous aider à attraper des activités suspectes à divers points d’interaction sur le site, y compris créer un compte, envoyer des demandes d’amis, configurer les paiements d’annonces, et créer ou modifier des annonces. »

La déclaration suggère que cela pourrait être en partie une réponse aux 3000 pubs électorales russes qui sont apparues sur Facebook à l’époque des élections américaines l’année dernière. Alors que Facebook n’a pas confirmé quand il a commencé à utiliser le captcha, certains ont signalé l’apparition de l’option sur Reddit en avril dernier.

Le système a des parallèles avec la méthode récemment annoncée de Facebook pour lutter contre le revenge porn. Ce processus demande également aux utilisateurs d’envoyer des photos, bien que dans ce cas, il demande des images nues: les images sont identifiées et bloquées si elles sont téléchargées sur la plateforme par d’autres personnes. Heureusement, la société a déclaré que les images envoyées par des victimes potentielles ne seraient pas stockées sur ses serveurs.

Articles recommandés