Créations

Apple partage ses recherches sur un logiciel pour voiture autonome qui améliore la détection des obstacles

Par

le

Apple explique comment l’entreprise utilise une combinaison de LiDAR avec d’autres technologies pour la détection d’objets 3D dans les voitures autonomes.

Des informaticiens d’Apple ont publié une étude sur la façon dont les voitures autonomes peuvent mieux repérer les cyclistes et les piétons tout en utilisant moins de capteurs. Dans ce qui semble être le premier article publiquement relayé par la société américaine sur les véhicules autonomes, la recherche se concentre sur la fabrication de machines assez intelligentes pour détecter les objets 3D.

L’article de Yin Zhou et Oncel Tuzel, soumis le 17 novembre à la revue en ligne indépendante arXiv, est significatif car le célèbre secret d’entreprise d’Apple sur les produits futurs a été considéré comme un inconvénient pour les chercheurs en intelligence artificielle et en machine learning.

Les scientifiques ont proposé une nouvelle approche logicielle appelée « VoxelNet » pour aider les ordinateurs à détecter les objets tridimensionnels.

Les universitaires ont l’habitude de partager librement leur travail avec leurs pairs d’autres organisations. Cédant à cette dynamique, Apple a créé en juillet l’Apple Machine Learning Journal pour ses chercheurs. Leur travail apparaît rarement en dehors de la revue, qui jusqu’à présent n’a publié aucune recherche sur les voitures autonomes.

Les voitures autonomes utilisent souvent une combinaison de caméras bidimensionnelles normales et d’unités «LiDAR» à détection de profondeur pour reconnaître le monde qui les entoure. Alors que les unités fournissent des informations de profondeur, leur faible résolution rend difficile la détection de petits objets lointains sans l’aide d’une caméra normale reliée à celle-ci en temps réel.

Mais avec un nouveau logiciel, les chercheurs d’Apple ont dit qu’ils étaient en mesure d’obtenir des «résultats très encourageants» en repérant les piétons et les cyclistes avec juste des données LiDAR. Ils ont également écrit qu’ils étaient capables de battre d’autres approches pour détecter des objets en trois dimensions qui utilisent seulement un LiDAR. Les expériences étaient des simulations sur ordinateur et n’impliquaient pas d’essais routiers.

Bien que le PDG Tim Cook ait qualifié les voitures autonomes de «mère de tous les projets d’IA», Apple a donné peu d’indications sur la nature de sa voiture autonome.

En décembre dernier, Apple a déclaré aux régulateurs fédéraux qu’il était enthousiasmé par la technologie et a demandé aux régulateurs de ne pas restreindre les tests de la technologie.

En Avril, Apple a déposé un plan de test de voiture auto-conduite auprès des régulateurs de Californie.

Articles recommandés