Science

Le petit astéroïde 2012TC4 a frôlé la Terre

Par

le

Jeudi, un astéroïde a frôlé la Terre, permettant aux scientifiques de tester nos défenses planétaires.

À 7h41 heure française, un petit astéroïde d’environ 15 à 30 mètres de diamètre, ce qui est relativement petit mais aurait toujours posé un risque s’il avait frappé la Terre, a frôlé la Terre. Le météore de Chelyabinsk, qui est de taille comparable, a blessé plus d’un millier de personnes et causé des dégâts considérables à des bâtiments lors de son explosion de la ville russe en 2013.

Baptisé TC4, il a été repéré pour la première fois en 2012 par un sondage d’objets près de la Terre, financé par la NASA et baptisé Pan-STARRS. Il a ensuite été surveillé de près par des traqueurs d’astéroïdes à travers le monde. Ils ont signalé leurs observations au Minor Planet Center, une organisation mondiale chargée de recueillir des données sur les astéroïdes et les comètes.

Grâce à ce type de données, les scientifiques peuvent désormais prédire avec précision les trajectoires d’objets spatiaux potentiellement dangereux à mesure qu’ils se rapprochent de la Terre.

Le système mondial d’alerte précoce d’astéroïdes est un projet bénévole géré par Pan-STARRS et soutenu par le Bureau de coordination de la défense planétaire (PDCO) de la Nasa, bien que des astronomes soutenus par d’autres agences spatiales aient également participé.

« Les trackers d’astéroïdes utilisent cet objet pour tester le réseau mondial de détection et de suivi des astéroïdes, évaluant notre capacité à travailler ensemble en réponse à la découverte d’une menace réelle d’impact d’astéroïdes », a déclaré Michael Kelley, de la division Etude des planètes à la Nasa.

Pour le test, des dizaines de télescopes professionnels à travers le monde ont fait des observations au sol dans différentes longueurs d’onde allant du visible au proche de l’infrarouge et du radar. Les astronomes amateurs pouvaient également contribuer, bien que le TC4 soit très difficile à observer sans équipement professionnel.

«Cette campagne est un effort d’équipe auquel participent plus d’une douzaine d’observatoires, d’universités et de laboratoires du monde entier afin d’apprendre collectivement les forces et les limites de nos capacités d’observation des objets géocroiseurs», a déclaré Vishnu Reddy, en charge de cette campagne de suivi de 2012 TC4.

« Cet effort exercera l’ensemble du système, y compris les observations initiales et de suivi, la détermination précise de l’orbite et les communications internationales. »

Alors qu’aucun astéroïde actuellement connu ne devrait frapper la Terre pendant les 100 prochaines années, les scientifiques font des préparatifs qui pourraient un jour éviter un désastre quand la chance de notre planète finira par s’épuiser. Après tout, les impacts d’astéroïdes peuvent être dévastateurs; l’énorme rocher de l’espace qui a frappé la Terre il y a 65 millions d’années est considéré comme ayant conduit à l’extinction des dinosaures.

Avec suffisamment d’avertissement, disons 5 ou 10 ans, un grand astéroïde dirigé vers la Terre pourrait potentiellement avoir sa trajectoire légèrement décalée afin de l’éloigner de notre planète.

Articles recommandés