Télévision

Netflix augmente ses prix dans l’hexagone

Par

le

Netflix a annoncé jeudi une hausse de ses prix aux États-Unis et dans plusieurs pays européens dont la France.

Le service de vidéo par abonnement Netflix augmente ses prix en France, rapporte le quotidien Les Echos. Si le prix de l’offre de base ne change pas, le prix du ticket d’entrée pour ses abonnements à deux et quatre écrans personnalisés est en revanche revu à la hausse.

Pour les abonnements à deux écrans, le tarif mensuel augmente d’un euro. Cela fait donc passer l’offre actuelle de 9,99 euros à 10,99 euros. Pour ceux ayant un abonnement quatre écrans, il faut rajouter deux euros, soit un prix maintenant facturé à 13,99 euros.

Netflix augmente progressivement ses tarifs dans toutes les régions du monde. Cet été, la hausse concernait l’Amérique latine et la Scandinavie. Désormais, en plus de la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore l’Allemagne sont aussi concernés.

«Aujourd’hui, le nombre d’abonnés augmente à un très très bon rythme», affirme Yann Lafargue, porte-parole du groupe pour l’Europe, cité par Les Echos. Le dernier chiffre faisait état de 1,6 million d’abonnés, ce que la direction de Netflix avait jugé sous-évalué.

La hausse des prix arrive alors que Netflix continue d’augmenter la production de contenu original, aussi bien en séries TV qu’au niveau des films. La société a déclaré qu’en fin d’année, elle aura dépensé environ 6 milliards de dollars pour produire du contenu original en 2017. En août, Ted Sarandos, responsable principal du contenu de Netflix, a déclaré à Variety que la société prévoyait dépenser environ 7 milliards de dollars pour sa programmation originale l’année prochaine.

Depuis le lancement de son service de streaming en 2007, Netflix a trouvé son public avec ses éries originales comme « House of Cards », « Orange Is the New Black », « Stranger Things » et « The Crown ». La société a également accéléré la production de longs métrages avec notamment le film de guerre cambodgien d’Angelina Jolie, « First They Killed My Father », et le film « Okja » de Bong Joon Ho.

Articles recommandés