France

L’Arcep dévoile une carte de la couverture mobile

Par

le

L’arcep dévoile une carte pour vérifier la qualité du réseau mobile près de chez soit. Ainsi, chacun peut déterminer quel opérateur leur correspond le mieux.

L’autorité des télécoms, l’Arcep, a publié une carte interactive pour vérifier la qualité du réseau mobile près de chez soit. Le gendarme des télécoms explique que les nouvelles cartes de couverture mobile de la France par les quatre opérateurs se veulent plus précises sur la réception des appels et SMS afin de mieux informer les consommateurs de la qualité du réseau chez eux. Pour cela, il suffit d’y inscrire son adresse et de sélectionner chacun des opérateurs (Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free) pour voir celui ayant l’offre la plus intéressante à un endroit donné, avec une précision de 50 mètres.

L’outil est accessible depuis le site monreseaumobile.fr et offre plusieurs fonctionnalités. Tout d’abord, les cartes affichent la couverture réseau annoncée par les quatre opérateurs avec trois niveaux : en rouge les zones de « très bonne couverture », du rose pour une « bonne couverture » et du rose clair pour une les endroits limités où il ne sera par exemple pas possible de communiquer ou d’aller sur internet.

L’Arcep reconnait que les cartes « ne sont pas parfaites », car elles ont recours à des simulations numériques (en fonction de la configuration des antennes et du relief). En attendant une future harmonisation, chaque opérateur fournit ses cartes selon son propre modèle de simulation, puis le régulateur les contrôle. Pour cette première publication, il estime qu’elles sont fiables à plus de 95%.

Avec ces nouvelles cartes de couverture, le régulateur veut les opérateurs à investir afin d’améliorer la qualité du réseau mobile sur tout le territoire. Les nouvelles cartes sont issues des données communiquées par les opérateurs, après simulation des champs électro-magnétiques, sur une base commune, avec contrôle par l’Arcep.

Bien que pour le moment, l’outil est limité à la France, sachez que l’Outre-mer aura aussi droit à son outil équivalent en 2018.

Articles recommandés