Science

SpaceX va envoyer un super-ordinateur à bord de l’ISS

Par

le

Hewlett Packard Enterprise envoie l’ordinateur Spaceborne à bord de la Station spatiale internationale pour tester la durabilité du calcul à hautes performances dans l’espace.

Appelé l’ordinateur Spaceborne, il est le fruit d’un projet commun entre Hewlett Packard Enterprises et la Nasa, afin de voir si un ordinateur commercial peut être conçu de manière à lui permettre de survivre dans un environnement aussi hostile que l’espace. Si l’expérience réussit, ce sera une avancée cruciale pour la construction de matériel informatique pour les futures missions spatiales profondes.

L’ISS voyage autour de la Terre dans une orbite basse juste à l’extérieur de la majorité de notre atmosphère. Cela en fait un endroit horrible pour les ordinateurs, car ils sont exposés à beaucoup plus de rayonnement des fusées solaires et des rayons cosmiques, ce qui peut les endommager au fil du temps. En tant que tel, les ordinateurs envoyés dans l’espace reçoivent d’abord des couches de blindage supplémentaires avant le lancement, un processus qui coûte du temps et de l’argent, tout en ajoutant au poids du périphérique qui doit finalement être chargé dans une fusée.

L’expérience Spaceborne Computer utilise cependant le matériel « standard », tout en s’appuyant sur les mises à jour logicielles pour continuer à fonctionner. L’ordinateur fonctionne sous le système d’exploitation Linux, et a été modifié pour reconnaître quand un incident de rayonnement élevé comme une éruption solaire se produit. Lorsque cela se produit, il réduit ses opérations et ses vitesses pour économiser de l’énergie, tout en évitant les dégâts, selon la Nasa.

L’appareil aurait passé 146 tests de sécurité afin d’être approuvé pour l’expérience. Ce n’est pas un nombre déraisonnable lorsque vous apprenez qu’il devra fonctionner pendant un an à bord de l’ISS pour que l’expérience soit considérée comme réussie. Si cela fonctionne, ces ordinateurs protégés par logiciel deviendront la norme pour les missions futures à l’extérieur de notre système solaire, y compris les missions vers Mars. Les communications entre nous et la planète rouge peuvent prendre plus de 40 minutes pour faire le trajet aller-retour, de sorte que les astronautes doivent pouvoir compter sur le matériel à leur disposition.

La fusée Falcon 9 devrait aujourd’hui avec 2,9 tonnes de matériel depuis Cape Canaveral en Floride.

Articles recommandés