Business

Polémique chez Google après un manifeste sexiste d’un employé

Par

le

Un ingénieur de Google écrit une note dans laquelle il explique que selon lui, les femmes peuvent être génétiquement inadéquates pour les emplois technologiques.

Une lettre anti-diversité créée par l’un des ingénieurs logiciels de Google est devenue virale au sein de la société appartenant à Alphabet et a suscité une indignation parmi ses employés ces derniers jours. La personne qui l’a écrite critiquant le «Google’s Ideological Echo Chamber», qui est également le titre du manifeste qui a été transmis à de nombreux Googlers avant d’être obtenu par Gizmodo samedi. L’auteur, qui déclare spécifiquement qu’il est un homme blanc écrivant sur ses expériences au siège de la société à Mountain View, en Californie, soutient que, bien que le sexisme et la discrimination de genre existent sans aucun doute dans la société occidentale, ils ne posent pas problème à Google et n’existait pas avant que le géant américain n’introduise un certain nombre de ses initiatives de diversité, dont certaines sont mal orientées selon lui. Il poursuit en affirmant que toutes les disparités de représentation ne sont pas causées par l’oppression et ne peuvent donc pas être corrigées par celle-ci, ce qui fait probablement référence à un certain nombre d’efforts de l’entreprise pour recruter plus de femmes dans le domaine de l’ingénierie tech et logicielle en particulier.

L’auteur s’intéresse à de nombreux détails sur ce qu’il croit être diverses différences psychologiques et biologiques entre les deux sexes, arguant finalement que les femmes devraient être encouragées à entrer dans le secteur de la technologie par des moyens différents sans que Google cherche spécifiquement à les embaucher au lieu, d’après lui, d’hommes mieux qualifiés. Beaucoup d’employés de Google ont dénoncé le contenu de la lettre, bien qu’il soit actuellement difficile de savoir combien d’employés partagent le point de vue exprimé par l’auteur du document controversé, qui a également soutenu que Google comme entreprise penche trop à gauche et que la firme devrait s’efforcer d’être plus neutre à l’avenir en «dé-moralisant la diversité» et corriger les différents biais de sa propre culture d’entreprise.

Samedi, Danielle Brown, nouvelle vice-présidente de la diversité de Google, a envoyé un courrier électronique interne à tous les employés de l’entreprise à Mountain View en réponse à la lettre douteuse, déclarant que le document favorise les «hypothèses incorrectes sur le genre». « La diversité et l’inclusion sont une part fondamentale de nos valeurs et de la culture que nous cultivons. Dans cette missive, Google a toujours voulu défendre « une culture dans laquelle ceux qui ont des points de vue différents, y compris politiques, se sentent en sécurité pour les exprimer »,a ajouté Mme Brown.

Articles recommandés