Business

Nintendo attaqué en justice pour les contrôleurs de sa Switch

Par

le

Nintendo est accusé d’avoir copié un accessoire pour la création des contrôleurs de sa Switch, les Joy-Con, selon l’accessoiriste Gamevice.

Cette semaine, le fabricant d’accessoires de jeux vidéo Gamevice a intenté un procès contre Nintendo alléguant que la société japonaise a violé ses brevets avec la conception des contrôleurs Joy-Con détachables sur la Switch. Gamevice exige non seulement que les ventes de la console hybride soient interrompues, mais que Nintendo lui accorde des dommages-intérêts pour les «dommages irréversibles» qui ont été causés depuis le lancement du Switch.

Selon Gamevice, la Switch utilise des concepts issus du Wikipad, une tablette Android qui est vendue avec un contrôleur détachable. Gamevice a également lancé plusieurs contrôleurs détachables autonomes pour une grande variété d’appareils mobiles, y compris l’iPhone 7, Galaxy S8, iPad et iPad Pro.

Wikipad

Lorsque Nintendo a dévoilé la Switch l’année dernière, la société a mis en évidence la portabilité de sa console. Bien que vous puissiez le connecter à votre télévision comme toute autre console de salon, vous pouvez également connecter les contrôleurs sur les côtés de la tablette pour la transporter en tant que console portable ou placer la tablette sur son socle et jouez à ce que Nintendo appelle en mode Tabletop. Cette flexibilité était un argument de vente majeur pour Nintendo quand la société a annoncé la console et à son lancement, mais maintenant il faudra défendre le design au tribunal.

Comme l’explique Engadget, Gamevice a eu de grandes perspectives pour le Wikipad quand il a commencé à promouvoir la tablette en 2012. La société a promis des jeux en 3D sans lunettes et le streaming de jeu, mais aucun des deux n’a vu le jour. D’un certain point de vue, la Switch est ce que le Wikipad aurait pu être, ce qui pourrait rendre le succès de la nouvelle console hybride de Big N d’autant plus amer pour les créateurs du Wikipad.

Articles recommandés