Apps & Logiciels

Lifestage : l’application pour ados de Facebook ferme ses portes

Par

le

Facebook a discrètement fermé Lifestage, un clone de Snapchat lancé il y a moins d’un an et qui était destiné uniquement aux ados.

Facebook a décidé de fermer son application sociale réservée aux utilisateurs adolescents appelée Lifestage, moins d’un an après avoir lancé l’outil. Lifestage est l’une des applications du géant américain conçus pour cloner Snapchat et qui permettait aux utilisateurs de moins de 21 ans de prendre des selfies et des vidéos qu’ils pouvaient partager avec d’autres élèves de leur école. Facebook aurait confirmé que l’application a maintenant été retirée de toutes les plateformes, y compris Android, probablement parce qu’elle n’avait jamais gagné en popularité auprès de son public cible depuis ses débuts l’année dernière. Par ailleurs, la dernière mise à jour de Lifestage remonte à un certain temps, suggérant que Facebook a longtemps envisagé de fermer l’application, en voyant qu’elle n’avait jamais réussi à décoller.

Lancé en octobre de l’année dernière, Lifestage a été développée par Michael Sayman, 19 ans, dans le but de capturer une grande partie du marché dominé par Snapchat, composé principalement d’adolescents. L’outil de découverte de l’application a permis aux utilisateurs de se connecter à d’autres utilisateurs qui étudiaient dans leur école. Les utilisateurs pouvaient alors partager des photos et des vidéos avec leur communauté composée de camarades de classe, bien que l’application n’ait pas inclus un outil de messagerie directe qui aurait pu approfondir les liens entre les utilisateurs adolescents sur la plateforme. L’application était exclusivement destinée aux adolescents, à tel point que les personnes âgées de plus de 21 ans lors de l’enregistrement n’avaient pas le droit d’utiliser Lifestage, mais certains ont très bien pu entrer un faux âge pour pouvoir rechercher d’autres comptes et plus encore.

Contrairement à d’autres applications de réseau social, Lifestage n’avait pas d’option pour les utilisateurs de contrôler qui peut voir les choses qu’ils partagent sur la plateforme, ce qui signifie que leurs photos et vidéos étaient visibles au public par défaut. Facebook a déclaré que, bien que son application axée sur les adolescents ait cessé ses opérations, les adolescents restent une composante importante de la communauté mondiale de la société de Menlo Park, en Californie, suggérant que le géant des réseaux sociaux devrait lancer plus d’applications à l’avenir dédiées à ce jeune public. En fait, Facebook était auparavant censé travailler sur un nouvel outil appelé Talk qui était également axé sur les adolescents. D’autres mises à jour liées à cet outil devraient suivre à court terme.

Articles recommandés