Business

HTC pourrait sortir du marché de la VR

Par

le

HTC, le fabricant du casque Vive VR, pourraient se retirer du marché de la réalité virtuelle selon un rapport de Bloomberg.

Les smartphones sont devenus de plus en plus compétitifs pour les entreprises et les conditions du marché plus sévères pourraient potentiellement être fatales pour un acteur bien connu. HTC devrait avoir recours à des options allant de la vente de sa division de réalité virtuelle à une vente complète de l’entreprise, rapporte Bloomberg.

Pour le moment, la société s’efforce de déterminer quels scénarios pour ses différentes propriétés pourraient fonctionner au mieux. En plus de sa production de smartphones, HTC est le partenaire principal du développeur Valve pour le casque de la réalité virtuelle HTC Vive. Comme l’a souligné Bloomberg, HTC est devenu une cible d’acquisition pour une autre entreprise, mais le grand nombre de domaines dans lesquels l’entreprise a des produits rendrait le tout assez difficile pour l’acquéreur.

Alors que HTC est encore au début de ce processus et n’a pas encore pris de décision définitive sur une éventuelle vente, cela reflète la situation difficile dans laquelle le fabricant a été au cours des dernières années. La société a été l’un des premiers acteurs majeurs dans l’espace actuel des smartphones, en lançant des flagships tels que le HTC Evo 4G et le HTC One. Il a également été un partenaire hardware régulier pour d’autres entreprises, produisant des appareils tels que le Nexus 9, le casque de réalité virtuelle Daydream et les téléphones Pixel pour Google.

Mais au milieu d’une concurrence accrue, les revenus de HTC ont considérablement diminué. Comme le marché des smartphones est devenu majoritairement une course entre de deux sociétés (Samsung et Apple), les smartphones récents de HTC sont maintenant des créations de niche : le HTC U11 a été publié plus tôt cette année et n’est pas supporté par la plupart des principaux opérateurs. Dans une enquête plus tôt cette année, la firme de recherche comScore a estimé que la part de marché de HTC était de 2,2%, loin derrière Apple, Samsung, LG et Motorola.

La performance de l’entreprise a également été médiocre chez les investisseurs. HTC a connu plusieurs changements parmi ses cadres supérieurs et sa valeur marchande a chuté de façon spectaculaire par rapport aux hausses passées. Depuis son point culminant en 2012, le prix des actions de HTC est resté inchangé ces dernières années.

Bien que l’activité de smartphone de HTC ait eu ses luttes, la réalité virtuelle a été un point fort pour l’entreprise. Parmi les utilisateurs et les développeurs de la réalité virtuelle, Vive a été un leader du marché grâce à sa présence autant sur la partie hardware que sofware. Le Vive, ainsi que le concurrent Oculus Rift, sont les plateformes principales pour la réalité virtuelle « haut de gamme », où les capteurs environnementaux du casque doivent être couplés à un PC afin de proposer aux utilisateurs des expériences plus interactives.

Pour autant, même si le Vive a été un atout respectable pour HTC, il reste néanmoins un casque de niche dans un secteur de niche. Au premier trimestre 2017, IDC a estimé que HTC avait vendu 190 000 casques et détenait une part de marché d’environ 8,4%. Alors qu’il dépasse encore le Rift Oculus, les deux ont été largement dépassés par les casques de réalité virtuelle tels que le Samsung Gear VR et le PlayStation VR. Dans le but de stimuler les ventes, Rift et Vive ont tous deux vu leur prix baisser cet été.

Articles recommandés