Cinéma

«Nicky Larson» va être adapté au cinéma par le réalisateur Philippe Lacheau de «Babysitting»

Par

le

L’anime japonais «Nicky Larson» va être adapté au cinéma par le réalisateur français Philippe Lacheau de «Babysitting».

L’anime japonais Nicky Larson diffusé au début des années 90 dans le Club Dorothée va avoir le droit à une adaptation cinéma et il s’agira d’une adaptation française. C’est le comédien et cinéaste Philippe Lacheau qui va réaliser l’adaptation du dessin animé culte. Réalisateur de Babysitting 1 et 2 ainsi qu’Alibi.com, il a révélé l’information sur son compte Instagram, en publiant la photo d’un scénario terminé.

«Mes amis, je suis très fier de vous annoncer mon prochain film ! (avec les copains bien sûr) Joie immense d’adapter et réaliser au cinéma le dessin animé de mon enfance Nicky Larson ! C’est un rêve de gosse qui se réalise. Nous allons tout faire pour ne pas décevoir toute la génération Club Dorothée qui ont connu Nicky Larson et faire découvrir aux autres générations ce détective hors du commun, à la fois drôle et brillant. Nous sommes en pleine écriture, tournage l’année prochaine» a-t-il partagé.

Nicky Larson ou City Hunter est l’adaptation, en anime, du manga City Hunter de Tsukasa Houjou publié dans le Weekly Shonen Jump depuis 1985. 140 épisodes de 25 minutes ont été produits, créés en 1987 par le studio d’animation japonais Sunrise, dans lesquels on suit Nicky Larson, un détective privée qui nettoie la ville de Tokyo qui regorge de criminels en tout genre. Seulement, Nicky a un point faible, les filles. Un jour son partenaire et associé Toni Marconi est assassiné par un cartel. Afin de le venger, sa sœur, Laura Marconi, deviendra l’assistante de Nicky. Ils finiront par tomber amoureux l’un de l’autre sans jamais vraiment se l’avouer ouvertement.

Il ne s’agit du premier film inspiré de Nicky Larson, puisqu’une première adaptation avait vu le jour en 1993, Niki Larson, une comédie d’action librement inspirée du manga d’origine avec Jackie Chan dans le rôle principal.

Une chose est sûre, sur les réseaux sociaux, les internautes sont mitigés vis à vis de cette prochaine adaptation. Certains attendent avec impatience le résultat, tandis que d’autres s’inquiètent.