Monde

Google Home appelle la police et met fin à une dispute conjugale

Par

le

La fonction d’écoute continue des enceintes connectées peut être considérée par certains comme une atteinte à la vie privée, mais au Nouveau-Mexique, cela a permis d’éviter le pire lors d’une dispute conjugale.

La technologie a changé nos vies d’une façon que l’on aurait probablement pas pu imaginer. Dernièrement, le haut-parleur connecté et l’assistant vocal de Google, Google Home, ont aidé à mettre fin à une dispute conjugale mouvementée au Nouveau-Mexique, quand il a appelé la police à l’aide d’une requête effectuée via la commande vocale.

Selon ABC News, dans la soirée du 2 juillet Eduardo Barros était chez lui avec sa petite amie et sa fille à Tijeras, au Nouveau-Mexique, lorsqu’une dispute a éclaté. La dispute a finalement conduit à une altercation physique. Barros aurait menacé de tuer sa petite amie avec une arme à feu, lui demandant « as-tu appelé le shérif ? ».

Un Google, connectée à un système de son surround autour de la maison, a détecté la question de Barros en tant que commande vocale et a rapidement appelée 911, rapporte le député Felicia Romero, porte-parole du Département Sheriff du comté de Bernalillo.

La police a répondu à l’appel, et est arrivée à la maison pour sauver la femme et sa fille. Si la petite amie de Barros avait subi des blessures physiques, sa fille était indemne. Une équipe de négociation de crise et une équipe SWAT ont finalement pu arrêter Barros après plusieurs heures.

Alors que Google Home a littéralement joué de policier ici, il a également conduit à des situations gênantes dans le passé. Par exemple, l’appareil a déjà appelé le 911 en réponse à des dialogues provenant d’un programme TV. Le dispositif concurrent, l’Amazon Echo, a également conduit à des situations chaotiques. En janvier, une émission de nouvelles locales impliquant une maison de poupée aurait déclenché plusieurs appareils d’Amazon Echo à San Diego pour commander des maisons de poupées. Alors que les appareils Echo ont la commande vocale activée par défaut, Amazon a déclaré plus tard qu’elle pouvait être désactivée dans les paramètres. La société a également annulé toutes les commandes accidentelles.

Dans un autre cas, l’Amazon Echo a joué un rôle déterminant dans l’enquête sur un meurtre dans l’état de l’Arkansas. Alors que la société basée à Seattle a initialement refusé de coopérer avec la police locale en citant l’éthique constitutionnelle, elle a ensuite cédé et a partagé des données stockées sur le cloud depuis son service Alexa Voice car ls autorités pensaient (à raison) qu’Alexa aurait pu entendre un meurtre dans une maison.

Articles recommandés