Business

L’iPad existe parce que Steve Jobs « détestait quelqu’un chez Microsoft »

Par

le

L’iPad pourrait ne jamais avoir existé si le co-fondateur d’Apple, Steve Jobs, ne «haïssait» pas un dirigeant de Microsoft.

Scott Forstall, l’ancien chef du système iOS, a déclaré mardi que Steve Jobs ne pouvait pas supporter un dirigeant de Microsoft qui lui avait parlé de projets pour stylos et tablettes.

Jobs, qui était anti-stylet et préférait utiliser les doigts sur les écrans tactiles, était agacé par ce cadre de Microsoft, alors lui et Apple ont commencé à travailler sur leur propre tablette, qui est finalement devenu l’iPad.

« L’iPhone a eu une route très déroutante par lui-même », a déclaré Forstall mardi lors d’un événement au Computer History Museum à Mountain View, en Californie. « Nous avions travaillé sur un projet de tablette, qui a eu vraiment un début étrange. Cela a commencé parce que Steve a détesté ce type de Microsoft ».

La conférence a été l’une des premières fois que Forstall a parlé publiquement depuis son départ d’Apple en octobre 2012.

Apple a présenté le premier iPad en 2010, trois ans après le premier iPhone, mais il a effectivement commencé le développement de sa tablette avant son téléphone. Forstall a dit que cela a ensuite changé et Apple s’est dirigé vers un téléphone suite à une conversation qu’il avait eu avec Jobs.

Jobs et d’autres d’Apple ont commencé à se rendre compte que les téléphones étaient quelque chose qui pourrait nuire aux ventes d’iPod car davantage de personnes écoutaient de la musique sur ces appareils, a déclaré Forstall. Jobs avait vu une démo interne pour un logiciel de tablette et a demandé à Forstall et à son équipe de « réduire à quelque chose … d’assez petit pour une taille de téléphone ».

Une fois que Jobs a vu le logiciel du téléphone, il a mis l’iPad en attente pour créer l’iPhone en premier.

L’iPhone est devenu le modèle de téléphone le plus vendu et a aidé Apple à devenir la société la plus rentable au monde. Elle génère maintenant plus des deux tiers de ses revenus grâce à l’iPhone.

Forstall a supervisé la création dde l’OS pour le premier iPhone d’Apple, qui est arrivé sur le marché il y a dix ans. Il a travaillé en étroite collaboration avec Jobs et a eu une réputation au sein de l’entreprise pour être quelqu’un avec qui il est difficile de travailler.

Tim Cook, qui est devenu PDG en août 2011, a licencié Forstall pour avoir manqué à ses devoirs concernant les problèmes avec Apple Maps. C’était la première tentative de la société de publier son propre logiciel de cartographie pour remplacer Google Maps, mais il était à moitié terminé lorsqu’il a été publié en septembre 2012, offrant des instructions erronées et des données géographiques incorrectes. Cook a émis des excuses peu de temps après son introduction, affirmant qu’il était « extrêmement désolé » d’avoir publié un produit qui ne correspond pas à l’engagement d’Apple envers les utilisateurs.

Articles recommandés