Facebook

Facebook embauche 3000 modérateurs pour contrôler les contenus violents

Par

le

Facebook va embaucher 3000 modérateurs au cours de l’année prochaine pour contrôler les contenus violents sur le réseau social.

Facebook va tout faire pour arrêter la violence sur sa plateforme. Le réseau social a poussé les gens à utiliser Facebook Live, mais le service a été détourné de son usage et a plusieurs fois été le terrain de jeu de tueurs, d’images de victimes sans défense et des suicides à travers le monde.

Mercredi, le PDG Mark Zuckerberg a annoncé que la société embaucherait 3000 personnes de plus pour surveiller des millions de rapports sur les vidéos Facebook Live que la société reçoit chaque semaine. L’équipe compte déjà 4500 personnes, mais cela n’est pas suffisant.

Le 16 avril, un homme de Cleveland a assassiné une personne âgée en diffusant son crime sur Facebook Live. La semaine suivante, un homme en Thaïlande a tué sa fille de 11 mois et s’est suicidé en direct sur la plateforme. Au début de l’année, la police de Chicago a arrêté quatre suspects après qu’un homme a été enlevé, séquestré et torturé dans un livestream.

« Juste la semaine dernière, nous avons eu un rapport selon lequel quelqu’un sur Live envisageait de se suicider. Nous avons immédiatement pris contact avec les autorités, et ils ont pu empêcher la personne de se blesser », a déclaré Zuckerberg mercredi dans un article sur Facebook. « Dans d’autres cas, nous n’avons pas eu autant de chance ».

Avec près de 2 milliards de personnes utilisant son réseau social au moins une fois par mois, Facebook a une portée mondiale qui nous offre une visibilité sans précédent sur la vie des autres et des occasions de faire des déclarations au monde. Les services comme Twitter et YouTube ont également dû faire face à des contenus violents, mais Facebook est devenu l’épicentre du problème.

Pour faire face à ces problèmes, Facebook ajoutera également des outils pour rendre les vidéos Live violentes plus faciles à signaler, de sorte que les équipes de modérateurs puissent agir plus rapidement. Les membres du personnel pourront déterminer quelles vidéos violent les conditions de service de Facebook plus rapidement et contacter plus facilement les services de police, selon Zuckerberg.

« Garder les gens en sécurité est notre priorité absolue », a déclaré Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook, dans une réponse à la publication de Zuckerberg.

Articles recommandés