Science

Un élève indien construit le plus petit satellite du monde pour la Nasa

Par

le

Un étudiant indien a construit un satellite qui ne pèse que 64 grammes et qui sera lancé par la Nasa le mois prochain.

Depuis quelques temps, l’Inde a vu beaucoup d’enfants prodiges sortir de son pays. Qu’il s’agisse de Akrit Jaswal, le garçon qui a effectué sa première chirurgie à l’âge de 7 ans ou Kishan Shrikanth, reconnu comme le plus jeune réalisateur au monde par le Guinness Book ou Kautilya Pandit, un enfant de 8 ans avec une mémoire extraordinaire, surnmmé le «garçon Google» d’Inde.

Cette fois, c’est un jeune de 18 ans, Rifath Sharook, de la ville de Pallapatti à Tamilnadu, en Inde, qui fait parler de lui. Il a conçu le «KalamSat», qui est considéré comme le satellite le plus léger et le plus petit au monde pour la Nasa.

Le KalamSat, qui doit son nom au scientifique nucléaire et l’ancien président du pays APJ Abdul Kalam, ne pese que 64 grammes. Il sera lancé par une fusée SR-4 depuis la base de lancement de la Nasa Wallops Island (Wallops Flight Facility), le 21 juin. C’est la première fois que la Nasa mènera une expérience d’un étudiant indien pour son vol spatial sous-orbital.

Alors, comment l’expérience de Sharook a-t-elle été suggérée à la Nasa ? Le projet de Sharook, qui est le premier à être fabriqué via l’impression 3D, a été sélectionné lors d’un concours «Cubes in Space», parrainé conjointement par la Nasa et l’organisation «I Doodle Learning».

Sharook a déclaré que le satellite était composé de polymères renforcés en fibre de carbone. La mission du lancement spatial sera de 240 minutes, durant laquelle le satellite fonctionnera pendant 12 minutes dans un environnement de micro-gravité de l’espace avant qu’il ne commence sa descente vers l’océan. L’objectif du projet est de fournir une motivation pour planifier des missions spatiales économiques à l’avenir.

« Le rôle principal du satellite sera de démontrer la performance de la fibre de carbone imprimée en 3D« , a déclaré Sharook dans le Times of India.

Le principal défi du concours était de créer une expérience qui correspondrait à un cube de quatre mètres et pesait exactement à 64 grammes afin qu’il puisse être transporté dans l’espace.

Il a déclaré: « Nous avons fait beaucoup de recherches sur différents satellites cubes partout dans le monde et nous avons trouvé que le nôtre était le plus léger ».

Parlant de son expérience, Sharook a déclaré: « Nous l’avons conçu complètement à partir de zéro. Il aura un nouveau type d’ordinateur de bord et huit capteurs intégrés pour mesurer l’accélération, la rotation et le magnétisme de la Terre. »

Comme le satellite pèse moins de 0,1 kg, il est tombé dans la catégorie du groupe ‘femto’.

Le concours Cubes in Space, dans lequel le satellite miniature de Sharook a été désigné en tant que gagnant dans le programme Space Kidz India, invite les élèves à concevoir une expérience qui pourrait être envoyée à l’espace.

«Notre objectif est d’aider les enfants du monde entier à apprendre à résoudre des problèmes, à les inciter à apprendre, à acquérir des compétences et à développer des intérêts qui les prépareront à réussir dans le futur», déclare-t-il.

Ce n’est pas la première fois que Sharook a inventé quelque chose d’unique. En 2015, il avait lancé un ballon météorologique à 1 200g dans l’atmosphère.

Articles recommandés