Science

Des chercheurs ont trouvé un dinosaure qui a toujours sa peau et ses tripes

Par

le

Des paléontologues au Canada ont dévoilé le fossile d’un dinosaure exceptionnellement conservé, qui a toujours sa peau et ses tripes.

Lorsque les archéologues cherchent des fossiles, ils sont typiquement à la recherche d’os, d’empreintes de pas et d’autres traces fossilisées d’anciennes créatures ayant déjà parcouru la planète. Ce qu’ils ont presque jamais espéré trouver, c’est un dinosaure qui a encore quelques caractéristiques physiques intactes. Pourtant, c’est exactement ce que des paléontologues ont découvert en Alberta, au Canada, en 2011. Ce mois-ci, après des années de rassemblement et d’étude des restes historiques de la créature de 1,5 tonne, le fossile est finalement prêt à être exposé auprès du public.

Les restes ont été trouvés complètement par hasard, lorsque les travailleurs de la mine Millennium d’Alberta ont tranché une partie de la peau fossilisée du dinosaure. Une fois qu’ils ont réalisé qu’ils avaient découvert quelque chose d’étrange, ils ont alerté les archéologues qui ont déterré le reste et l’ont décrit comme l’exemple le plus spectaculaire d’un fossile de ce type, sans parler d’une espèce de nodosaure totalement nouvelle.

Seulement la moitié des restes de la créature ont pu être identifiés, de la pointe de son nez jusqu’à ses hanches, mais l’état de la peau fossilisée et certains de ses organes sont des éléments vraiment rares. La restauration du dinosaure a nécessité 7000 heures de travail.

nodosaure-fossile

Comme vous pouvez le voir sur les images, la peau est dans un état si remarquable que même ses écailles individuelles peuvent être vues, ainsi que ses grandes pointes, les détails de son crâne et ses épaules. Le fossile est actuellement exposé au Musée Royal Tyrrell en Alberta, au Canada, dans une nouvelle exposition intitulée « Grounds for Discovery ».

A l’heure actuelle, les chercheurs tentent toujours de découvrir les causes de la mort de l’animal. Pour l’instant, la thèse de la noyade est la plus probable. En effet, son corps aurait coulé au fond des eaux avant d’y être recouvert de minéraux et de boue. Ce un mélange bio-minéral se serait ainsi transformé en véritable « conservateur naturel », fossilisant le dinosaure pour toujours.

Articles recommandés