France

Une attaque DDoS sur Cedexis perturbe plusieurs médias français

Par

le

Certains sites d’informations français tels que Le Monde ou Le Figaro ont été inaccessibles mercredi suite à une attaque DDoS sur Cedexis.

Une attaque DDos contre la société Cedexis basée à Portland, qui est spécialiste de la performance de sites, a rendu indisponible plusieurs sites d’actualités français notamment Le Monde et Le Figaro, mais aussi des entreprises connues (Hermès, Longchamp), ainsi que des sites de e-commerce (Rue du Commerce, Top Achat, etc.). Une attaque DDoS rend les services en ligne indisponibles en accablant le site cible avec un énorme trafic provenant de sources multiples.

«Vers environ 14h00 GMT, l’infrastructure de Cedexis a été la cible d’une attaque par déni de service sophistiquée (DDOS) », a déclaré la société dans un communiqué. « Cette attaque a provoqué une panne partielle mais généralisée qui a touché un grand nombre de nos clients. Nos clients sont notre priorité et, à l’heure actuelle, l’attaque est atténuée et les services sont en cours de restauration », avait-t-elle ajouté.

La société, qui a ses réseaux divisés entre Paris et Portland, a déclaré que trois des cinq réseaux de distribution de contenus avaient été mis HS au cours de l’attaque. Tous les services sont maintenant revenus à la normale et les équipes de l’entreprise surveillent la situation, a confirmé la société sur Twitter.

Cette attaque survient quelques jours après que le nouveau président Emmanuel Macron ait déclaré que sa campagne avait été la cible de tentatives de « phishing ». Avertie indirectement par la NSA, l’équipe de campagne numérique du mouvement En Marche! avait créé des faux comptes et faux documents afin de compliquer la tâche aux pirates. Selon un rapport de l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro, cette attaque contre le mouvement En Marche! avait été attribuée cette attaque au groupe russe Pawn Storm, également connu sous les noms de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28.

Articles recommandés