Réseaux Sociaux

Mastodon, le nouveau Twitter open source dont tout le monde parle

Par

le

Mastodon, un nouveau concurrent de Twitter a émergé et se révèle déjà très populaire, à tel point qu’il est pour l’instant obligé de refuser de nouvelles inscriptions.

Vous aimez Twitter mais vous détestez sa limite de 140 caractères? Il est temps d’aller faire un tour sur Mastodon. Il s’agit d’un nouveau concurrent de Twitter qui se révèle déjà très populaire, à tel point qu’il est pour l’instant obligé de refuser de nouvelles inscriptions d’un nombre conséquent de réfugiés de Twitter.

Mastodone promet aux utilisateurs de Twitter de pouvoir utiliser plus de caractères sur le nouveau réseau social, avec moins d’abus et de harcèlement, envoyer des messages avec une plus grande confidentialité, le tout sans être dérangé par la publicité. Les inscriptions au challenger de l’oiseau bleu ont grimpé en flèche après que Twitter a changé la façon dont les utilisateurs se répondent la semaine dernière.

Mastodon Social est la création d’Eugen Rochko, âgé de 24 ans, un allemand qui affirme avoir été ennuyé par Twitter lorsqu’il a introduit un algorithme semblable à Facebook pour montrer les messages sans respecter l’ordre chronologique.

Mastodon

Le réseau social rival est plutôt une réponse open source et décentralisée de Twitter, qui se revendique comme une « alternative aux plateformes commerciales ».

Mais Mastodon offre plus qu’une simple politique de non-publicité. Il s’attaque également aux principaux défauts de Twitter, y compris la présentation des messages par ordre chronologique, l’affichage de 500 caractères par message, et permettant aux utilisateurs de partager des messages en privé et d’interdire les discussions racistes et sexistes.

Mastodon a d’abord émergé en octobre de l’année dernière et a attiré environ 24.000 utilisateurs au cours des six premiers mois. Mais le nombre d’utilisateurs a augmenté de plus de 70% en seulement deux jours après le dernier changement opéré sur Twitter, atteignant ainsi les 41.703 utilisateurs.

Le «trafic exceptionnellement élevé» a forcé le réseau à fermer les nouvelles inscriptions «jusqu’à ce que la qualité du service puisse être assurée pour les utilisateurs actuels».

Mais seul le canal «principal» a été affecté et d’autres serveurs, appelés «instances», sont toujours ouverts aux entreprises.

Des milliers d’utilisateurs de Twitter ont examiné des alternatives après que le réseau social a changé la façon dont les utilisateurs répondent aux tweets. Rappelons que maintenant, les noms d’utilisateur ne sont plus inclus dans les réponses, ce qui peut rendre le spam plus facile tout en compliquant la réponse publique aux tweets.