Jeux vidéo

Switch : Nintendo a résolu les problèmes de connectivité des Joy-Con

Par

le

Nintendo a découvert pourquoi certains contrôleurs Joy-Con éprouvaient des problèmes de synchronisation avec sa console de jeu Switch et que l’entreprise avait pris des mesures pour corriger le problème.

L’accueil de la Nintendo Switch a été positif depuis sa sortie au début du mois. Le problème le plus flagrant, peut-être, est le défaut de connectivité qui a affecté certains contrôleurs Joy-con. Nintendo a jusqu’à présent démontré ses compétences à minimiser le problème, mais la société pourrait silencieusement déjà avoir un correctif de prêt. Et apparemment, ce correctif n’est rien d’autre qu’un simple petit morceau de mousse recouverte de métal pour réduire les interférences provenant de sources extérieures.

Alors que Bluetooth n’est pas été exactement le type de connexion sans fil le plus stable ou le plus fiable, la perte de signal sur les Joy-con est devenue plus qu’une légère nuisance. Cela est un véritable cauchemar pour les joueurs. Nintendo a d’abord nié toute faute de sa part. L’entreprise a même rejeté la faute sur d’autres périphériques sans fil à proximité de la console, dont certains sont devenus des terminaux tellement courants dans les espaces de vie modernes, notamment les aquariums. Mais tandis que Nintendo cherche à monter qu’il s’agit uniquement d’un problème mineur, Sean Hollister, journaliste de CNET, a découvert que la firme de Kyoto sait exactement ce qui se passe. Elle a même un correctif temporaire pour la manette !

En envoyant son Joy-con au SAV de la marque, Hollister a reçu un nouveau contrôleur en un rien de temps. Curieux d’en savoir plus au sujet du défaut, il a ouvert le Joy-con pour voir ce qui a changé à l’intérieur. À sa grande surprise, il a découvert que la seule chose de modifiée était un petit morceau de mousse conductrice ajouté au coin inférieur droit du Joy-con. Cette mousse, traitée avec un métal conducteur, est utilisée pour diminuer l’interférence des signaux radio externes sur la propre antenne de Joy-con. Lorsque Hollister a retiré la mousse, le contrôleur a cessé de fonctionner comme prévu.

Contacté, Nintendo of America a concédé qu’il y avait une « variation de fabrication est à l’origine d’un souci d’interférence avec une faible quantité de Joy-Con gauches. C’est désormais de l’histoire ancienne puisque ladite variation a été corrigée dans les usines. »

Articles recommandés