Business

Spotify a maintenant 50 millions d’abonnés payants

Par

le

Spotify a déclaré jeudi avoir atteint la barre des 50 millions d’abonnés payants, soit une croissance de 25 pour cent en moins de six mois.

Spotify a dépassé les 50 millions d’abonnés, étendant ainsi son avance sur ses rivaux Apple Music, SoundCloud et Google comme le plus grand service payant de streaming de musique au monde.

Le service, détenu par la société du même nom basée à Stockholm, a connu un rythme de croissance effréné. L’entreprise a déclaré qu’elle avait 30 millions d’abonnés il y a moins d’un an et 40 millions d’abonnés en septembre. Apple, propriétaire du deuxième service payant, a déclaré le mois dernier que son service de streaming compte plus de 20 millions de clients.

L’arrivée de nouveaux clients payants aidera à consolider l’image de Spotify auprès des investisseurs, qui désirent voir l’entreprise convertir sa base croissante d’abonnés en une entreprise durable. Spotify, qui n’est pas rentable pour le moment, génère presque tous ses revenus via ses ventes d’abonnements, bien que le service de musique a également des dizaines de millions d’utilisateurs supplémentaires qui profitent de l’écoute gratuite, soutenue par la publicité.

L’abonnement de Spotify commence à 9,99 euros par mois et offre également des promotions et des remises, y compris une offre à 4,99 euros pour les étudiants.

Spotify et d’autres services de streaming payants ont stimulé l’industrie du disque entière. Les ventes de musique enregistrées ont augmenté de 7% en 2016, soit le rythme le plus rapide depuis les débuts du piratage il y a près de 20 ans. Le streaming a représenté 5,4 milliards de dollars sur un total de 16,1 milliards de dollars en ventes mondiales.

Alors que la croissance a été bénéfique pour la plupart des majors, cela a également encouragé Spotify dans les négociations avec les maisons de disques. Spotify n’a pas eu de contrats à long terme avec l’un des trois principaux labels depuis des mois, et les pourparlers récents ont atteint un point mort, selon des personnes bien placées.

Spotify fait face à une certaine pression pour conclure un accord avec les labels pour aider à rassurer les investisseurs. Et l’heure tourne. Les investisseurs dans un tour de table précédent ont réussi à obtenir le droit de transformer leurs parts en actions à un prix inférieur au prix de l’introduction en bourse, avec une réduction plus conséquente si Spotify prend plus de temps à entrer en Bourse.

D’un autre côté, plus les labels attendent de conclure un accord avec Spotify, au plus le service gagne des utilisateurs, et plus son influence grandit.

Dans le même temps, Spotify teste auprès d’un nombre très restreint d’utilisateurs un abonnement « Hi-Fi », afin de proposer un streaming en « qualité CD sans perte ».

Articles recommandés