Science

Un adolescent britannique trouve une erreur dans les données de la station spatiale de la Nasa

Par

le

Un étudiant britannique a récemment contacté la Nasa pour signaler qu’il y avait une erreur dans les données enregistrées sur la Station spatiale internationale.

Un lycée britannique de 17 ans a signalé une erreur dans les données enregistrées par la Nasa sur la Station spatiale internationale (ISS), une attention grandement appréciée par l’agence spatiale américaine.

Miles Soloman, étudiant de la Tapton School, à Sheffield en Angleterre, a contacté des scientifiques de la Nasa pour leur dire que les capteurs de radiation de l’ISS enregistraient de fausses données.

Miles a dit que c’était « assez fun » d’envoyer un e-mail à la Nasa, ajoutant que la correction a été « appréciée » par l’agence spatiale, qui l’a invité à aider à analyser le problème. Miles étudie la physique, les mathématiques et la chimie et a finalement décidé de rejoindre le projet.

Sa recherche faisait partie d’un projet qui permet aux étudiants de l’ensemble du Royaume-Uni de travailler sur les données de l’ISS, à la recherche d’anomalies et de modèles susceptibles de mener à d’autres découvertes.

Les détecteurs avaient enregistré les niveaux de rayonnement sur la station spatiale. « Je suis allé directement au bas des colonnes de relevés, pour contrôler les valeurs les plus basses », a déclaré Miles.

« Nous parlions tous des données, puis il s’est levé d’un seul coup lors d’une session, en disant: ‘Pourquoi y a-t-il marqué -1 », a ajouté James O’Neill, le professeur de physique de Miles.

Miles avait remarqué que lorsque rien ne touchait le détecteur, une valeur négative était enregistrée, ce qui semblait étrange pour Mike. En effet, vous ne pouvez pas obtenir d’énergie négative dans le détecteur.

Miles et son professeur ont alors contacté la Nasa. L’agence américaine a répondu qu’elle était au courant de l’erreur, mais a cru qu’elle ne se produisait qu’une ou deux fois par an. Mais Miles avait trouvé que cela se passait en réalité plusieurs fois par jour.

Articles recommandés