Science

SpaceX va envoyer deux touristes autour de la Lune en 2018

Par

le

Elon Musk, PDG de SpaceX, affirme que deux particuliers ont fait appel à sa société pour mener une mission habité autour de la Lune à la fin de l’année 2018.

Elon Musk, le fondateur et PDG de SpaceX, une société spécialisée dans l’astronautique et le vol spatial, affirme que deux clients ont signé avec son entreprise pour mener une mission habité autour de la Lune à la fin de 2018.

Musk a déclaré que les deux individus n’avaient pas donné à sa compagnie la permission de divulguer leurs noms, mais qu’ils se connaissaient et ont effectué un « dépôt d’argent significatif ».

Les clients ne piloteraient pas le vaisseau spatial eux-mêmes, il serait en réalité contrôlé par des systèmes autonomes et à partir du sol. Toutefois, Musk a expliqué que si quelque chose allait mal, ils pourraient avoir à intervenir en utilisant les commandes à bord. Les deux clients commenceront un programme spécial de formation après une évaluation physique.

La mission prendrait environ une semaine, comme la fusée survolerait la surface de la Lune, avant de s’enfoncer ensuite plus loin dans l’espace profond avant de retourner vers la Terre, à une distance d’au moins 400.000 kilomètres.

La capsule Dragon 2 que SpaceX développe pour transporter les astronautes de la Nasa à la Station spatiale internationale devrait être utilisée. La mission spatiale de SpaceX, contrairement au vol vers l’ISS, serait lancée sur la fusée Falcon Heavy, encore en service, que la compagnie compte lancer pour la première fois cet été.

« Je pense que ça devrait être une mission très excitante qui intéresserait le monde entier d’envoyer des personnes dans l’espace profond », a déclaré Musk lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

La Dragon 2 est actuellement programmée pour effectuer sa première mission sans pilote vers la fin de l’année, avant de transporter des astronautes pour la première fois au deuxième trimestre 2018, bien qu’un retard inattendu pourrait venir chambouler ce calendrier.

Il s’agit de la deuxième mission lunaire majeure annoncée ce mois-ci, après que la Nasa a dit envisager d’accélérer les plans pour envoyer des humains autour de la Lune vers 2019, une décision provoquée par l’administration Trump, le nouveau président américain.

La décision de SpaceX d’annoncer une mission avec un profil semblable à celle de la Nasa, mais à un coût beaucoup plus faible, ne peut être qu’une coïncidence, mais Musk a clairement indiqué qu’il était prêt à relever le défi pour le gouvernement américain. Il a ajouté que la mission coûterait environ autant que l’un des voyages de l’entreprise vers la Station spatiale internationale, soit environ 130 millions de dollars.

« Si la Nasa décide que la première mission de cette nature doit être une mission de la Nasa, bien sûr, elle aurait la priorité », a déclaré Musk. « [L’agence spatiale] aurait la priorité dans toute mission d’orbite lunaire. »

Musk a souligné que cette mission, comme le reste du travail de la société, jouera dans son objectif à long terme d’exploration interplanétaire.

« Nous devrons investir dans la technologie de communication spatiale profonde et cela va être important pour de futures missions à Mars », a-t-il dit.

Articles recommandés