Business

Le premier Apple Store d’Argentine ouvrirait à Buenos Aires en 2018

Par

le

Selon Gizmodo, Apple se prépare à ouvrir son premier Apple Store à Buenos Aires, en Argentine. Son ouverture serait prévue pour 2018.

Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, serait le lieu choisi pour accueillir le premier Apple Store du pays, selon les sources de la version espagnol de Gizmodo, et son ouverture serait prévue pour l’année prochaine. Les détails sur le moment de l’année où le point de vente sera ouvert, ainsi que la zone de la ville où le magasin sera situé, restent inconnus.

Un lancement en Argentine est évoqué depuis un certain temps, et suivrait l’ouverture de la première boutique Apple au Mexique, et deux magasins au Brésil. D’autres magasins seraient prévus, avec deux magasins à Guadalajara et Monterrey en plus de la ville de Mexico au Mexique, ainsi qu’une expansion dans le Chili et le Pérou.

Alors que les Argentins attendent depuis longtemps l’ouverture d’Apple Store dans le pays, il y aura plus d’occasions d’acquérir des produits Apple cette année. En novembre prochain, la chaîne de magasins d’électronique Fravega a révélé qu’elle commencerait à exploiter des «mini-Apple Store» pour les produits de la marque à la pomme cette année dans certains points de vente, bien qu’apparemment l’iPhone ne sera pas disponible à l’achat.

L’information selon laquelle Apple ouvrirait un magasin en Argentine survient quelques jours après que le ministère de la production du pays ait conseillé d’abandonner une taxe de 35 pour cent sur les importations technologiques dans le pays. Le Santiago Times rapporte que le gouvernement va éliminer la taxe en avril et espère normaliser le marché de l’électronique grand public.

Les ordinateurs sont généralement trois fois plus chers en Argentine qu’aux États-Unis ou en Europe, avec des prix 50% plus élevés qu’au Chili, le pays voisin. Le coût élevé a également créé un marché noir pour les produits Apple. En mai 2015, les autorités ont confisqué plus de 500 produits Apple, dont 260 iPhones, dans un envoi évalué à près de 800 000 dollars.

Articles recommandés