Youtube

Google va abandonner les pubs forcées de 30 secondes sur YouTube

Par

le

À partir de l’année prochaine, vous n’aurez plus patienter et regarder 30 secondes de publicités pour regarder une vidéo YouTube.

Alors que Google continue d’explorer des façons de monétiser sa plateforme de vidéos YouTube sans frustrer les utilisateurs avec des publicités intrusives, le géant de la recherche a confirmé vendredi que les vidéos YouTube, à partir de 2018, ne seront plus assujetties à des pubs pré-roll de 30 secondes qui ne peuvent pas être zappées.

Dans une déclaration fournie à l’origine à Campaign, Google a expliqué: « Nous avons décidé d’arrêter de prendre en charge les publicités de 30 secondes à partir de 2018 et de nous concentrer plutôt sur des formats qui fonctionnent à la fois pour les utilisateurs et les annonceurs. »

Curieusement, la raison derrière la décision de Google reste un peu floue. Les annonceurs ont-ils constaté que les utilisateurs ne faisaient que sauter les vidéos avec des pubs coûteuses forcées, les rendant ainsi inutiles ? Ou peut-être, est-ce que suffisamment d’internautes ont exprimé leur frustration à l’égard de l’expérience utilisateur que ce choix est destiné à apaiser ces derniers ? Quoi qu’il en soit, je pense que nous pouvons tous convenir que la décision de Google d’axer des formats relativement longs de 30 secondes est un changement bienvenu.

Bien sûr, les autres formes de pubs forcées sur YouTube ne vont nulle part. Au contraire, Google devient simplement plus créatif et expérimental sur la façon dont il choisit de les mettre en œuvre. En avril dernier, par exemple, YouTube a commencé à déployer des publicités précédant les vidéos de 6 secondes, beaucoup moins intrusives et sans doute plus engageantes que leur équivalent de 30 secondes.

De plus, les formats vidéo impossibles à zapper de 15 et 20 secondes resteront une option sur laquelle les annonceurs sur YouTube pourront tirer parti.

Dans l’ensemble, il a été intéressant et impressionnant de voir comment Google a lentement mais sûrement été en mesure de monétiser YouTube avec une efficacité accrue. Toutefois, YouTube est loin d’être un élément rentable pour le géant de recherche. En octobre dernier, la directrice générale de YouTube, Susan Wojcicki, a déclaré que le site vidéo était «encore en mode investissement» et qu’il n’existe toujours pas de calendrier pour le moment où le site pourrait devenir rentable.

Articles recommandés