Science

Google dévoile un Timelapse de 3 décennies de la Terre

Par

le

Google a rafraîchi son Google Earth Engine avec des tonnes d’images et de données afin qu’il puisse maintenant couvrir la période de 1984 à nos jours.

Le réchauffement climatique pourrait être une conspiration chinoise pour Donald Trump, mais le nouveau Timelapse de 30 ans publié par Google et vu depuis l’espace souligne encore les grands changements que la Terre a subi.

Même si vous ne croyez pas au fait que les humains ont provoqué le changement climatique, ce nouvel ensemble d’images satellites de 1984 à 2016 offre un nouvel aperçu de notre environnement changeant.

Les images instantanées de 10 secondes de la Terre depuis plus de 32 ans captent l’expansion urbaine, la déforestation et le reboisement, la fonte des glaciers et les grands exploits techniques, comme le pont Oresund reliant le Danemark à la Suède ou bien encore les sables bitumineux de l’Athabasca au Canada.

Google a lancé son outil Timelapse en 2013 avec une période de temps s’étalant de 1984 à 2012. La société a maintenant mis à jour le projet avec les mêmes méthodes utilisées pour affiner les images et supprimer les nuages ​​dans Google Maps et Earth en Juin. Quatre ans d’images entre 2013 et 2016 ont aussi été ajoutées à Timelapse.

Chris Herwig, directeur du module chez Google, explique que l’entreprise a créé les nouvelles « mosaïques annuelles » en assemblant ensemble 33 images de la Terre, chacune représentant un an. Chaque image contient 3 millions de milliards de pixels, sélectionnés à partir d’un ensemble original de trois quadrillions de pixels.

« En utilisant Google Earth Engine, nous avons parcouru environ trois quadrillions de pixels, c’est-à-dire trois suivis par 15 zéros, à partir de plus de 5 millions d’images satellites », a déclaré Herwig.

«Nous avons pris le meilleur de tous ces pixels pour créer 33 images de la planète entière, une pour chaque année.Nous avons ensuite encodé ces nouvelles images globales de 3,95 terapixels dans un peu plus de 25 0000 superposition d’images, rendues interactives par la Time Machine library du CREATE Lab de l’Université de Carnegie Mellon, une technologie qui permet de créer et de visualiser des timelapses pouvant être modifiés et déplaçables dans l’espace et dans le temps. »

Les images satellites proviennent du Goddard Space Flight Center de la Nasa et de l’US Geological Survey. Depuis 2015, elles contiennent également des données du programme Copernic de l’Agence spatiale européenne et de son satellite Sentinel-2A.

Google a une fois de plus établi un partenariat avec le magazine Time pour publier une sélection de sites attrayants à afficher en images de 10 secondes.

En 2013, Time a attiré l’attention sur l’expansion urbaine de Las Vegas, le développement rapide à Dubaï et la mort lente du glacier Columbia de l’Alaska.

Cette année, le magazine s’est concentré sur l’expansion du canal de Panama, considéré par Time comme une amélioration pour le 21ème siècle, alors que le barrage de Jirau du Brésil a reçu un accueil partagé car il aide à améliorer le service d’électricité mais couvre 2253 kilomètres de jungle en câbles électriques.

Articles recommandés