Créations

Le MIT avec Microsoft Research mettent au point un tatouage « intelligent »

Par

le

Le MIT avec Microsoft Research mettent au point un tatouage temporaire « intelligent » baptisé DuoSkin, qui permet de contrôler un appareil mobile ou un ordinateur.

Ne souhaiteriez-vous pas avoir un dispositif portable qui vous permet de contrôler votre téléphone, un ordinateur portable et qui ne se trouve pas être une smartwatch ni un bracelet connecté que vous ne désirez pas porter ? Si oui, alors vous devriez espérer que ce dernier projet de recherche du MIT et de Microsoft Research voit finalement la lumière du jour. Une équipe d’étudiants en doctorat du MIT et des chercheurs de Microsoft se sont réunis pour créer un tatouage temporaire qui fonctionne comme un pavé tactile et qui permet aux porteurs d’envoyer des données à distance et de contrôler leur téléphone via la technologie NFC.

Les chercheurs n’ont pas encore expliqué la technologie en détail, mais ils le feront lors d’un symposium pour les appareils portables qui se déroulera au mois de septembre. La technologie elle-même est appelée DuoSkin.

duoskin-2

Pour l’instant, le MIT et Microsoft Research ont juste révélé les étapes de conception du tatouage DuoSkin. Un circuit est créé à l’aide d’un logiciel de conception graphique, sur lequel est placé le pochoir du motif. Ce dernier est créé dans du papier à tatouage recouvert d’un film vinyle sur lequel la feuille d’or est déposée.

En utilisant cette technologie, il est donc possible de transformer la peau en un trackpad, faire appel à elle pour que le tatouage change de couleur en fonction de la température, ainsi que transmettre des données à distance sur n’importe quel autre objet connecté. Des lumières LED pourraient même être incorporées dans le tatouage. Pour que ce dernier soit interactif, de l’électronique est connectée via de câbles très fins.

Le contrôle de son téléphone serait l’un des avantages de base de cette technologie, mais les possibilités sont infinies. Elle pourrait être utilisée pour faire beaucoup plus que simplement contrôler les smartphones. Néanmoins, il faudra encore attendre pour savoir si la technologie fera son chemin vers le grand public.

Articles recommandés