Créations

Le MIT crée des téléphones mobiles qui s’assemblent tout seul

Par

le

Le Self Assembly Lab du MIT a crée des prototypes de téléphones mobiles qui s’assemblent tout seul en moins d’une minute.

Les chercheurs du MIT travaillent sur un projet qui un jour pourrait réduire le besoin de main-d’œuvre et de robotique sur les lignes d’assemblage à travers le monde.

Skylar Tibbits, chercheur dans le Self Assembly Lab du MIT, a établi un partenariat avec le designer Marcelo Coelho pour développer un prototype d’un téléphone mobile qui s’assemble tout seul.

Comme le note Fast Company, l’appareil en question est composé de six parties qui peuvent s’assembler en deux téléphones différents. Tous les composants sont placés dans un tambour (un peu comme une bétonnière) et secoués jusqu’à ce qu’ils se rejoignent.

Des précautions doivent être prises lors de la sélection de la vitesse de rotation. Une rotation du tambour trop lente ne crée pas assez de mouvements pour que les composants interagissent les uns avec les autres. A l’inverse, une vitesse trop importante pourrait les endommager. Pour assurer que les bonnes pièces se lient ensemble, l’équipe a utilisé une série d’aimants avec différentes polarités.

Tibbits concède que, si le processus a finalement fait échelle pour la production de masse, cela ne ferait pas grand chose pour sauver le travail humain étant donné que les entreprises aujourd’hui se tournent vers la main-d’œuvre à l’étranger, moins cher, ou vers l’automatisation des processus. Au lieu de cela, la technique pourrait être utilisée pour automatiser les processus à un coût beaucoup plus faible.

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs du MIT développent un produit avec la notion d’auto-assemblage. L’an dernier, par exemple, les chercheurs ont créé une mini chaise capable de s’auto-assembler, une fois immergée dans un bac d’eau. Le processus a pris beaucoup de temps pour se terminer (environ sept heures), mais cela reste tout de même impressionnant.

Articles recommandés